Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon blog à moi que j'ai
  • Mon blog à moi que j'ai
  • : J'ai 46 ans, je suis Conseillère municipale de Sèvres (92)et fut conseillère régionale d'Ile-de-France (2004-2010). Je suis membre d'Europe Ecologie Les Verts.
  • Contact

Sites que j'aime

Recherche

Vidéos à voir !

1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 11:44

Il y a deux ans, Grand Paris Seine Ouest (GPSO) présentait son Agenda 21 et son plan climat. Dans la foulée, Sèvres en adoptait une déclinaison qui devait permettre une application locale des actions communautaires.

Nous avons voulu, à moins d’un an des élections municipales, faire le point sur le budget qui a été engagé… sur trois ans. Nous constatons que 80 % ont été consacrés à 6 actions, qui auraient eu lieu de toute façon parce que programmées avant l’Agenda 21 ( programme pour l’habitat notamment). Les 20 % restants ont financé 34 actions, essentiellement de la « com » qui malheureusement a peu fait pour la préservation de l’environnement dans nos communes.

Depuis des années, nous rappelons l’obligation d’afficher les performances thermiques des bâtiments communaux et nous suggérons de lancer une campagne de sensibilisation à l’attention des usagers (campagne « display », que nous présentions au conseil municipal dès juillet 2008). Ce type d’action se révèle économiquement avantageuse, car le comportement des usagers dans les lieux public pèse sur la consommation d’énergie et donc sur les dépenses. Pourquoi n’a-t-elle pas été menée ? Parce que la volonté politique manque ! Les questions de sobriété énergétique, d’isolation thermique des bâtiments, de mobilisation citoyenne et d’actions participatives… ne sont pas dans la culture des sept maires de GPSO. A chaque budget, nous réclamons une réelle mobilisation pour rénover le patrimoine municipal afin que celui-ci soit moins énergivore. Durant ces cinq dernières années, nos arguments ont été balayés.

Autre exemple concret, pris cette fois à Chaville. Un groupe de citoyens souhaite créer un jardin partagé sur une friche appartenant à la ville. La première tentative, en mai 2011, est stoppée par la commune qui promet en contrepartie d’aménager des délaissés SNCF pour les jardiniers amateurs. Ce n’est toujours pas fait. Les actions concrètes font-elles si peur ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Candelier - dans Sèvres
commenter cet article

commentaires