Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mon blog à moi que j'ai
  • Mon blog à moi que j'ai
  • : J'ai 46 ans, je suis Conseillère municipale de Sèvres (92)et fut conseillère régionale d'Ile-de-France (2004-2010). Je suis membre d'Europe Ecologie Les Verts.
  • Contact

Sites que j'aime

Recherche

Vidéos à voir !

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 13:51

Le maire propose au vote du conseil du 8 décembre le nom de "Parvis Charles de Gaulle".
Le PS fait état de discussions dans la population au sujet de ce choix et propose en alternative "Jean Monnet" et "Marie Curie".
Voici mon intervention :

"Monsieur le maire, chers collègues,

Donner un nom à une rue, une place ou un parvis n’est pas un acte anodin dans la vie d’une commune. Il est rare que notre conseil ait à se prononcer sur la dénomination d’une nouvelle voie.
Vous nous proposez ce soir une seule et unique idée pour le parvis du collège : « Charles de Gaulle ». Et vous avez déjà compris que cette proposition ne fera pas l’unanimité ni au sein du conseil, ni au sein de la population.
Avant d’aller plus loin dans mon intervention, je souhaite vous poser une question : pourquoi ne pas retirer cette question de l’ordre du jour afin d’arriver à un consensus ? Cela donnerait l’occasion d’organiser une large consultation auprès des Sévriennes et des Sévriens et notamment des collégiens qui seront les principaux utilisateurs de ce parvis ?"

(Refus du maire de répondre à  ma question…refus donc de retirer la délibération…)

"Nous regrettons votre refus de nous répondre positivement, car nous pensons que cette dénomination aurait pu permettre un véritable travail pédagogique au sein du collège, sur l’histoire de notre ville, au travers par exemple d’un concours d’idées.

J’en reviens au fond. Donner un nom à un lieu public peut signifier deux choses : une reconnaissance de la ville à l’égard d’une personnalité locale, un bienfaiteur, ou l’hommage à une célébrité nationale ou internationale.

Monsieur le maire, personne dans ce conseil municipal ne conteste le rôle primordial du Général de Gaulle, combattant de la liberté, chef de la résistance durant la seconde guerre mondiale. Nul ne conteste ici sa place dans l’histoire de notre pays.
Il y a quelques années, vous avez déjà rendu hommage au Général de Gaulle en faisant installer une statue devant le square du CIEP.
Selon la très sérieuse fondation Charles de Gaulle, 3634 communes françaises disposent d’une voie de Gaulle, soit une commune sur dix. Sèvres rejoindrait donc ces communes, sans faire preuve d’une grande originalité. Sans parler même de l’aéroport ou du porte-avions, il nous semble que la mémoire du Général est suffisamment ancrée, suffisamment visible dans le quotidien de nos concitoyens. Et qu’il est donc superflu que notre conseil donne son nom au parvis du collège. Le Général restera dans l’histoire avec un grand H, que le parvis porte son nom ou pas.


Monsieur le maire, si votre intention est d’honorer la mémoire de la France résistante, d’autres noms sont possibles.


Sèvres compte 96 rues portant un nom patronyme. Sur ces 96 rues, 7 seulement portent le nom d’une femme.


Anne Amieux, Jeanne d’Arc, Mme Jules Favre, Marie-Jeanne Guillaume, Caroline Landon, Marguerite Payen, Pompadour.
2 rues honorent des couples : Joseph et Germaine Bouroche, Pierre et Marie Curie.
Nous sommes donc bien loin, très loin, de la parité.
Comme je l’exposais tout à l’heure, nous pourrions rendre hommage à une personnalité locale, et si possible une femme.
Yvonne Hagnauer, directrice de la maison des enfants de Sèvres de 1941 à 1970, décédée en 1998 à Meudon, a été désignée « Juste parmi les nations ». Mme Hagnauer, Goëland de son nom de résistante a sauvé ici, à Sèvres, des dizaines de vie : enfants juifs, étrangers, franc maçons, résistants, réfractaires au STO.
C’est pourquoi nous vous proposons ce soir d’inscrire de façon durable sa vie, son parcours exemplaire, sa mémoire à Sèvres en donnant son nom au parvis du collège.

Nous vous remercions de mettre aux voix notre proposition en alternative à la vôtre."

Réponse du gaullliste de service, Jean-Pierre Fortin nous accusant le PS et nous de vouloir détourner par des subterfuges (comprenez "consultation") le débat...Il se fâche, s'étrangle presque de rage en disant que la proposition du maire ne vise qu'à corriger une "forte anomalie" sur le fait que Sèvres ne dispose pas de sa rue de Gaulle....

Le maire intervient, se dit sensible à mes propos sur la parité, mais que bon, on ne va pas s'amuser à débaptiser des rues pour cela....

Bref, on vote avec l'accord du PS entre de Gaulle et Mme Hagnauer :
majorité et modem (est-ce la peine de repréciser que le modem fait partie de la majorité ?) pour le général, 6 pour Mme Hagnauer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Candelier - dans Sèvres
commenter cet article

commentaires